Nos conseils pour prévenir les troubles musculosquelettiques

prévenir les troubles musculosquelettiques

Nos conseils pour prévenir les troubles musculosquelettiques

Le travail au bureau peut être à l’origine de multiples souffrances aussi bien physiques que psychologiques. En effet, parmi ces souffrances, on retrouve la fatigue générale, le syndrome du canal carpien, le stress, etc. De même, un salarié peut souffrir d’une lombalgie, de maladies du coude ou d’une tendinite. D’où le fait qu’il faille prévenir les troubles musculosquelettiques avec des actions de prévention santé.

À savoir que les TMS (troubles musculosquelettiques) représentent 87% des maladies professionnelles. C’est un véritable fléau qu’il ne faut surtout pas négliger dans une stratégie de QVCT.

Les salariés passent près de 7 heures par jour en position assise. Il s’agit d’une position qui peut affecter l’ensemble du corps par des douleurs lombaires. Il est donc nécessaire de prendre de bonnes habitudes pour éviter de développer des déséquilibres.

Conseil #1 : Adopter une bonne posture pour prévenir les troubles musculosquelettiques

L’un des facteurs qui peut entraîner des inconforts et des douleurs musculaires, c’est la posture. Si vous adoptez de mauvaises postures au quotidien, vous fragilisez vos muscles et vous créez des tensions. Ce n’est pas pour rien qu’il existe des formations axées sur les gestes et les postures.

Pour qu’un salarié se prémunisse contre les TMS, ce dernier doit adopter une bonne posture en s’asseyant correctement. En d’autres termes, il doit maintenir son dos bien droit, être bien assis au fond de son siège de bureau pour éviter de s’avachir. À noter que le bas du dos doit se reposer sur le dossier.

De même, vous devriez également penser à abaisser les épaules, à rentrer le ventre en sortant la cage thoracique.

Conseil #2 : Suivre un programme sportif ANTI-TMS

Pour prévenir les troubles musculosquelettiques au travail, il faut bien s’échauffer pour préparer ses muscles à l’effort et pour entretenir sa forme physique. Que vous exerciez votre fonction en position assise, en position debout ou que vous fassiez des gestes répétitifs, vous devez vous dépenser suffisamment par jour pour rester en bonne santé et en forme.

prévenir les troubles musculosquelettiques

Néanmoins, le programme sportif doit être adapté pour lutter contre les TMS. D’où le fait qu’il faille opter pour du coaching sportif personnalisé pour votre personnel. Ils suivront un programme qui comprend des exercices pour les épaules, la nuque, les coudes, les hanches, le dos, etc.

Conseil #3 : Quitter les écrans du regard

Travailler face à un écran favorise des douleurs au poignet, de la fatigue oculaire et des douleurs aux épaules et au cou. Par ailleurs, ces douleurs peuvent s’accentuer jusqu’à provoquer des tendinites et une tendinopathie.

C’est entre autres pour cette raison qu’il est essentiel d’adapter l’environnement de travail des salariés. Ils doivent avoir la possibilité de bouger pour quitter les écrans du regard.

Ces derniers doivent pouvoir reposer leurs yeux afin d’éviter tous risques de sécheresse et de fatigues oculaires. Pourquoi ne pas intégrer sur le lieu de travail, une pièce propice à la relaxation et à la détente ? Ainsi, les salariés pourront y accéder pendant leur pause pour soulager leurs yeux.

À savoir qu’en principe, il faudrait reposer son regard au moins toutes les heures.

Enfin, prévenez aussi les TMS avec des journées axées sur le bien-être pour réduire le stress ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *