Bien-être au travail et qualité de vie au travail : quelles sont les différences ?

bien-être au travail et qualité de vie

Bien-être au travail et qualité de vie au travail : quelles sont les différences ?

Le bien-être au travail et la qualité de vie sont deux concepts relativement importants pour une entreprise. En effet, les salariés recherchent non pas un métier, mais une entreprise où ils s’épanouissent et où ils se sentent bien. Ce sont deux éléments qui influencent considérablement le rapport au travail des collaborateurs.

Le souci des salariés est une thématique principale dans les problématiques des ressources humaines. Pour répondre aux attentes des collaborateurs, les deux concepts cités ci-dessus sont pleinement intégrés dans la définition des actions de prévention santé. Le bien-être et la qualité de vie englobent un sujet similaire… Néanmoins, il existe des différences et des nuances entre les deux.

Bien-être au travail et qualité de vie au travail : une différence lexicale

Bon nombre de personnes confondent ces deux concepts qui pourtant présentent des différences. La première nuance réside dans les mots qui composent les deux expressions.

Le bien-être se définit comme un sentiment général d’épanouissement que procure la pleine satisfaction des besoins du corps et/ou de l’esprit (source : le dictionnaire TLFI). Comme vous voyez, il est question de sentiment. De ce fait, l’accent est tourné sur l’individu, sa perception et ainsi sa subjectivité.

Quant à la qualité de vie au travail, la définition englobe une autre dimension. La qualité correspond ici à la valeur bonne ou mauvaise d’une chose. Vous l’aurez compris, il est question du travail. La valeur correspond à la mesure d’une grandeur et d’une quantité variables. En l’occurrence, on entend bien parler de la vie au travail. Au regard de cette définition, la QVT est plutôt un concept qui tend vers l’objectivité.

Quelles sont les autres différences que l’on peut observer ?

Pour commencer, le dictionnaire des RPS de Philippe Zawieja et Franck Guarneri répertorie trois composantes dans le bien-être au travail :

  • Premièrement, une dimension hédonique qui est liée à la recherche de plaisir ;
  • Deuxièmement, une dimension eudémonique qui correspond au plaisir d’accomplir des choses utiles ;
  • Troisièmement, une dimension authentique qui est liée à l’expression de son moi profond, en accord avec le monde.

bien-être au travail et qualité de vie

D’un autre côté, l’ANACT a créé une marguerite QVT à travers laquelle elle propose une représentation visuelle des six piliers de la QVT :

  • La santé au travail ;
  • Le contenu du travail ;
  • Les compétences et le parcours professionnel ;
  • L’engagement et le management ;
  • L’égalité professionnelle ;
  • Les relations au travail et le climat social.

Quelles sont donc les autres différences à retenir ?

  • Le bien-être au travail est étroitement lié à la notion de santé et par conséquent au domaine médical. Tandis que la QVT s’axe sur le bonheur au travail ;
  • Chaque concept possède sa propre dimension individuelle et dimension collective ;

Néanmoins, lorsque l’on se penche plus sur ces deux concepts, on se rend compte qu’ils ont les mêmes réalités ainsi que des démarches similaires. D’ailleurs, le bien-être et la QVT correspondent plutôt à des processus dynamiques. Finalement, les deux concepts ont pour objectif d’améliorer le quotidien des salariés et d’augmenter le bonheur au travail. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *