Comment reconnaître un burnout ?

reconnaître un burnout

Comment reconnaître un burnout ?

Saviez-vous que le syndrome d’épuisement peut sous certaines conditions être reconnu comme une maladie professionnelle ? Le burnout est défini selon une note de recommandation de 2017 de la Haute autorité de Santé (HAS) comme un “épuisement physique, émotionnel et mental qui résulte d’un investissement prolongé dans des situations de travail exigeantes sur le plan émotionnel”. C’est un état physique et mental qui n’est d’ailleurs pas sans conséquence. D’où le fait que de nombreuses entreprises tentent de reconnaître un burnout et d’en déceler les symptômes et les causes.

Le syndrome d’épuisement résulte d’une dégradation du rapport au travail sur plusieurs aspects :

  • Diminution de l’accomplissement personnel
  • Réduction de l’efficacité au travail
  • Sentiment de ne plus disposer d’énergie (être vidé de ses ressources)

Comment reconnaître le burnout ?

Plusieurs symptômes peuvent permettre de reconnaître le burnout. En effet, ces derniers caractérisent bien l’épuisement professionnel. Néanmoins, il est nécessaire d’enclencher une démarche diagnostique afin de confirmer l’état physique et émotionnel du collaborateur. Les symptômes ne surviennent pas d’un coup. En effet, ils s’installent progressivement de manière insidieuse. Quels sont donc les différents symptômes ? On retrouve des symptômes liés :

  • À la motivation au travail : une baisse considérable de la motivation, une remise en cause perpétuelle de ses compétences professionnelles, une dévalorisation, un décrochage graduel, etc.
  • Au comportement ainsi qu’aux relations entre personnes : Un comportement agressif, un repli sur soi-même, une animosité envers les collègues ou encore des comportements addictifs.
  • À l’émotion : Des tensions musculaires, de l’anxiété, de l’irritabilité, des troubles de la mémoire. Un manque d’allant ou encore une hyper-sensibilité.
  • À la condition physique : Des troubles du sommeil, des troubles alimentaires, des maux de tête, une fatigue anormale et perpétuelle. Des crampes, des vertiges, etc.

reconnaître un burnout

Comme indiqué précédemment, un diagnostic est important, car il permet de préciser le burnout. De même, il aide aussi à déceler le lien avec de potentielles maladies sous-jacentes. Cela peut être de la dépression, de l’anxiété ou d’autres maladies somatiques. En somme, les conditions de travail des collaborateurs doivent être surveillées ainsi que l’environnement de travail. Ce sont effectivement deux facteurs qui peuvent provoquer cet épuisement professionnel.

Comment traiter l’épuisement professionnel ?

Généralement, on adresse un arrêt de travail au salarié qui souffre d’épuisement professionnel. C’est d’ailleurs, le médecin traitant qui s’occupe de la prise en charge et de proposer éventuellement au patient un rendez-vous chez un psychiatre pour faire un diagnostic psychopathologique.

Le repos fait partie des solutions pour permettre aux salariés de se refaire une santé. Il est important que le salarié prenne du temps pour soigner sa santé et cela passe par le fait de suivre des activités qui lui font du bien comme le sport, la marche, la méditation, etc. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *