3 choses indispensables à savoir sur l’impact du sommeil au travail

3 choses indispensables à savoir sur impact du sommeil au travail

3 choses indispensables à savoir sur l’impact du sommeil au travail

L’impact du sommeil au travail est un sujet important car le manque de sommeil est nocif pour la santé des collaborateurs. Par ailleurs, la privatisation de sommeil est aussi un facteur qui entraîne une baisse certaine de la productivité. Un salarié fatigué est plus susceptible de commettre des erreurs dans son travail et manque de concentration. Qui plus est, ne pas dormir suffisamment causerait également une perte de créativité, d’innovation et de satisfaction. En sommes, mieux vaut inciter vos collaborateurs à se reposer assez pour être en forme et se sentir bien.

1 – Impact du sommeil au travail : Incidence sur notre créativité

Souvent on pense que le manque de sommeil a des répercussions uniquement sur la santé causant par extension une baisse de productivité. Mais ce n’est pas tout, des études ont prouvé que des troubles d’insomnies répétés détériorent le cortex préfontal du cerveau. Il s’agit de la zone du cerveau qui contrôle la créativité et l’innovation. Comme indiqué, selon une étude, il ne faut pas plus de 24h d’insomnies pour que cela affecte notre créativité et nos facultés de prendre des décisions. Alors on comprends, que les entreprises qui ont besoin de collaborateurs innovants et créatifs devraient prêter attention à cela.

2 – Manque de sommeil = Hausse du taux de stress

Comment indiqué précédemment, le manque de sommeil peut engendrer une augmentation d’erreurs dans son travail. Entraînant par extension des difficultés à faire son travail dans les temps et correctement. Et tout cela a une répercussion directe sur le moral et la santé des collaborateurs.

3 choses indispensables à savoir sur impact du sommeil au travail

Comme pour le précédent cas, il ne faut pas plus de 24h pour que le manque de sommeil puisse augmenter considérablement le taux d’hormones du stress. Ainsi, le manque de sommeil a des conséquences désastreuses aussi bien au niveau de la santé de l’individu qu’au niveau de l’image de l’entreprise. Un travail mal exécuté peut engendrer des retours négatifs vis à vis du service client par exemple.

3 – Certaines siestes sont nuisibles à la santé

Après le déjeuner ou en début d’après-midi, on a toujours envie de faire une sieste car on sent la fatigue monter. Mais il faut faire attention car toutes les siestes ne sont pas bénéfiques pour notre santé. Il y a des siestes réparatrices et d’autres plutôt destructrices. Pour prendre en conscience du caractère destructeur de certaines siestes, il faut savoir qu’une sieste ne doit pas dépasser maximum 30 minutes. En effet, une sieste qui dépasse cette durée provoque chez l’individu par la suite des somnolences et par extension des troubles du sommeil la nuit. Il s’agit d’un cercle vicieux car on souhaite se reposer vu qu’on est fatigué mais on provoque une fatigue supplémentaire. Par conséquent, il convient de privilégier une sieste entre 20 et 30 minutes maximum en début d’après-midi.

Enfin, il serait judicieux de mener dans votre entreprise une campagne de sensibilisation pour informer les collaborateurs de cela. Par ailleurs, vous pourriez inclure dans le programme bien-être de l’entreprise des ateliers sur le sommeil. Cela aidera les collaborateurs à mieux se sentir au travail et à être plus performant. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *